Rechercher

L'information en diabète : séparer le vrai du faux

Par Jonathan Fontaine, nutritionniste et gestionnaire Universi-D


Pour qui aime consommer de l’information, on vit à une époque formidable. On a accès en quelques clics à pratiquement tout le savoir de la planète. Dans le domaine du diabète, c’est le même constat : on peut trouver, en quelques instants, le meilleur et le pire. Malheureusement, il n’est pas toujours simple à première vue de distinguer le vrai du faux.


Littérature scientifique


L’essentiel des résultats d’études scientifiques est publié sous forme d’articles révisés par les pairs, dans des journaux scientifiques. Autrefois, ces journaux étaient réservés aux initiés. Ainsi, des chercheurs dans le domaine du diabète pouvaient lire les résultats des travaux de leurs confrères, pour mieux comprendre la maladie et éventuellement inspirer leurs propres expériences.


Aujourd’hui, les médias destinés au grand public rapportent régulièrement les grandes lignes des journaux scientifiques. Ceci permet une meilleure diffusion de la recherche. Cependant, il n’est pas rare qu’il manque des nuances importantes. Trop souvent, on omet d’indiquer que les recherches ont été faites chez l’animal. Dans d’autres cas, il faut faire la différence entre des résultats intéressants pour des chercheurs, et des résultats qui feront une vraie différence dans la vie d’une personne vivant avecle diabète. Est-ce que les médias sont à blâmer? Peut-être en partie. Cependant, nous sommes tous responsables de ce que nous lisons et surtout de comment nous l’interprétons. Voici quelques pistes pour éviter de tomber dans le panneau lorsqu’on lit des nouvelles sur des avancées en diabète.


Trop beau pour être vrai


Si on propose une approche qui semble trop belle pour être vraie, il y a anguille sous roche. Les traitements actuels permettent une amélioration du contrôle du diabète à condition de maintenir des habitudes de vie raisonnables. Une promesse d’un contrôle de la glycémie sans exercices ni modifications alimentaires serait plutôt difficile à croire.


Si je vous dis que les pastilles à la menthe, celles qu’on retrouve près de la caisse des épiceries, permettent de courir plus vite, allez-vous me croire?


L’expertise et les qualifications


Les découvertes en diabète ne sont plus le fruit du hasard ou d’une inspiration fortuite. Nous sommes loin de la pomme de Newton. Même l’idée du scientifique solitaire qui découvre la prochaine molécule miracle est à classer dans le folklore. Aujourd’hui, ce sont des équipes de recherche spécialisées qui tentent de faire avancer la science. Donc quand on lit sur la recherche en diabète, il est bon de se questionner sur ceux qui ont mené les travaux. Ont-ils les qualifications nécessaires? Dans quelles institutions travaillent-ils? Qui sont leurs collaborateurs? Les réponses à ces questions peuvent renforcer, ou affaiblir, la crédibilité que chacun peut accorder à un auteur.


Est-ce que j’ai une expertise qui me permet de recommander les pastilles à la menthe à des coureurs?


La place de l’expérience personnelle


Chacun est libre de ses choix et personne n'est mieux placé que soi-même pour prendre

des décisions concernant sa propre santé. Cela dit, quand vient le temps de conseiller d’autres personnes, on ne peut se fier qu’à l’expérience personnelle. Il faut des faits et pas simplement des impressions, et des résultats obtenus dans un contexte permettant de séparer l’effet du traitement de celui du hasard.


J’ai l’impression que je cours plus vite quand je prends une pastille à la menthe pendant ma course. Est-ce que je cours vraiment plus vite? Est-ce que j’ai des données montrant mes chronos avec et sans pastilles? Est-ce que ces résultats se vérifient chez d’autres personnes?


Qu’ont-ils à gagner?


Internet est parfois le far west de l’information. Articles et publicités sont parfois difficiles à départager. Règle générale, si on vous informe d’une découverte fabuleuse et qu’on vous la rend disponible moyennant une jolie somme... il faut se méfier. Les règles canadiennes entourant la publicité sur les médicaments sont très strictes. En ligne, certains acteurs moins scrupuleux en profitent pour proposer des traitements de façon plus ou moins correcte. Avant d’entrer votre numéro de carte de crédit, réfléchissez-y à deux fois.


Pour un temps limité, achetez mes pastilles qui font courir vite pour seulement 59,99$!


Des sources fiables


Heureusement, des sources fiables, on peut en trouver: Diabète Québec demeure votre référence au Québec. Les professionnels qui travaillent avec vous, votre médecin, votre pharmacien, votre infirmière et votre nutritionniste sont toutes des sources d’information crédible.


Il est toujours intéressant de voir comment le diabète est traité et discuté dans d'autres parties du monde. La Fédération Française des Diabétiques propose depuis 80 ans de l'information et des services à ses membres. L'Association Belge du Diabète, quant à elle, défend la cause des personnes diabétiques en Belgique.


Le projet Better, piloté par une équipe de chercheurs québécois, est unique en son genre : l'équipe entend bâtir un registre des personnes vivant avec le diabète de type 1 au Québec et propose une plateforme d'apprentissage à l'intention de ces personnes. L'équipe rédige régulièrement des articles disponibles à tous, sur le sujet du diabète de type 1.


Si on s'éloigne un peu du diabète, deux vulgarisateurs scientifiques méritent d'être nommés ici. Le Pharmachien, Olivier Bernard de son vrai nom, s'intéresse tout particulièrement à la santé, et à l'industrie de tous ceux qui voudraient vous soigner de tous vos maux, moyennant quelques dollars (ou plus).


Jean-François Cliche est journaliste. Il écrit notamment pour Le Soleil et Québec Science.

On pourrait dire qu'il est un généraliste, mais c'est plutôt qu'il s'intéresse à tout, et peut appliquer la même rigueur à toutes les thématiques scientifiques.


Quant à moi, je vous l’avoue, je ne suis pas un expert en pastilles, ni en course à pied. Cependant, avec l’aide de collaborateurs experts en diabète, je peux vous proposer des formations sur la gestion de la maladie.


Quelles sont vos sources d'information sur le diabète? Indiquez-les-nous en commentaires et nous pourrons les ajouter ici.


135 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

514-259-3422

Nous

suivre

 

Facebook_Logo_(2019).png
linkedIn_PNG38.png

Universi-D

L'école du diabète

Universi-D fournit des ressources éducatives pour favoriser une bonne gestion du diabète. 

Formation

accréditée

Nos événements de formation pour les professionnels de la santé donnent droit à des unités d'éducation continue.

Formation pour personnes diabétiques

Ces cours ont pour objectif d'améliorer l'autonomie des patients dans le traitement de leur diabète. 

Cours en ligne

pour professionnels

Plusieurs modules de formation sont disponibles à distance en mode auto-apprentissage.