Rechercher

Mois de la nutrition : entrevue avec une nutritionniste

Mis à jour : mars 31

En collaboration avec Tizziana Cambiotti, diététiste-nutritionniste


Chaque année, au mois de mars, les diététistes-nutritionnistes se rassemblent autour d'une campagne de sensibilisation entourant l'alimentation. Dans le cadre de la campagne 2021, Universi-D s'est entretenu avec Tizziana Cambiotti.


Bonjour Tizziana! Pouvez-vous vous présenter brièvement pour nos lecteurs?


Je suis une nutritionniste-diététiste qui travaille pour Provigo. J’ai des bureaux dans plusieurs épiceries Provigo à Montréal. Avant de devenir nutritionniste, j’ai travaillé comme technicienne de laboratoire en pharmacie. J’ai obtenu mon baccalauréat en bioinformatique à l’Université de Montréal, et ma maîtrise en nutrition humaine à l’Université McGill.



Le thème du Mois de la nutrition est Bon pour vous, et à votre goût. Pourquoi ce thème vous interpelle-t-il?


De plus en plus, on voit qu’il n’existe pas d’approche unique qui convient à tous en matière de saine alimentation, et il n’y a pas qu’une seule façon de manger qui est considérée santé. Chaque personne a des besoins uniques. C’est important de regarder non seulement la nourriture qu’un client mange, mais aussi ses habitudes alimentaires, son mode de vie, sa culture, ses traditions, ses valeurs et ses besoins nutritionnels. Le thème du Mois de la nutrition met de l’avant ce principe.



À quoi correspondent des soins centrés sur le client dans votre domaine de pratique?


Lors des consultations, nous (les diététistes) travaillons avec le client pour planifier, développer et réviser leurs objectifs nutritionnels afin de nous assurer que nos recommandations répondent aux besoins du client. Les soins centrés sur le client consistent à donner au client les moyens d’apporter des changements durables. Nous utilisons beaucoup de questions de style « entrevue motivationnel » pour amener le client à des objectifs réalistes qui correspondent à ses valeurs, ce qui augmente son succès.



Quelles questions posez-vous pour vous assurer que vos conseils répondent aux besoins des clients? Comment déterminez-vous quel modèle alimentaire convient le mieux à une cliente ou un client?


Je commence toujours mes évaluations avec mes clients en leur demandant de me décrire ce qu’ils font d’un jour à l’autre, non seulement ce qu’ils mangent, mais aussi ce qu’ils font entre les repas. Leurs réponses me donnent une idée de comment ils passent leur temps : s’ils travaillent, s’ils ont des enfants, s’ils ont du temps ou non pour faire des repas ou des collations, etc.


Après, je leur demande de me décrire ce qu’ils mangent dans une journée typique, pour avoir un meilleur portrait. Je mets l’accent sur des questions ouvertes commençant avec comment, dans quelle mesure ou de quelle façon pour aller chercher plus de détails.




Avec ces informations, ainsi que quelques autres détails tels que leur historique de maladies chroniques, leurs prescriptions, leur histoire de diète et habitudes alimentaires, je peux ajuster mes recommandations pour mieux les adapter à leurs préférences alimentaires, leur mode de vie et leurs objectifs nutritionnels.



À quels défis devez-vous faire face lorsque vous aidez vos clients à « trouver leur stratégie santé » ?


Il y a plusieurs mythes en nutrition et de plus en plus de diètes qui manquent de preuves scientifiques solides mais qui gagnent en popularité. Et c’est encore plus difficile avec les médias sociaux : tout le monde peut partager leur expérience avec certaines diètes, par contre ce qui a fonctionné pour une personne ne fonctionne pas nécessairement pour tout le monde, et de plus, les diètes partagées ne sont pas nécessairement fondées sur la science.


Aussi, les médias sociaux montrent souvent des photos de plats parfaitement préparés, ou des repas préparés dans de jolis contenants pour toute la semaine. Cela peut mettre une certaine pression sur les gens et leur donner l’impression qu’ils ne parviennent pas à manger sainement ou atteindre leurs objectifs. Les choses qu’ils voient sont les extrêmes, mais ils peuvent avoir l’impression que c’est ce qu’ils doivent faire pour manger sainement.



Comment la culture et les traditions alimentaires influencent-elles vos conversations avec vos clients?


Je pense que c’est important de garder la culture et les traditions dans les habitudes alimentaires, et c’est possible de le faire. Quand on les inclut dans nos recommandations, la possibilité de succès augmente. Les clients sentent qu’ils peuvent continuer à long terme avec les changements, parce qu’on n’enlève pas quelque chose qui est important pour eux.



Comment l’assiette du Guide alimentaire canadien peut-elle s’appliquer à différents styles d’alimentation?


L’assiette équilibrée dans le Guide alimentaire canadien donne les fondations pour savoir comment faire des repas complets avec une variété de nutriments. Elle est aussi flexible; ce n’est pas nécessairement quelque chose qu’on doit suivre pour tous les repas à chaque jour, et on peut toujours ajuster les aliments dans l’assiette pour inclure des aliments qui appartiennent à la culture du client.


De plus, le Guide inclut non seulement des suggestions sur quoi mettre dans notre assiette, mais aussi des suggestions d’habitudes alimentaires saines, telles que cuisiner plus souvent, savourer les aliments et prendre ses repas en bonne compagnie, ce qui permet d’explorer les traditions alimentaires.



Quelles sont les idées fausses que vous entendez le plus souvent au sujet de la

« saine alimentation » de la part de vos clients?


En générale, j’entends souvent qu’on ne peut pas manger des gâteries, ou qu’on ne peut pas manger après 19 h. Aussi, qu’on ne peut pas manger les 3P (pain, pâtes, patates). Pourtant, les grains entiers et les féculents font partie de l’assiette équilibrée du Guide alimentaire.


Pour quelqu’un qui vit avec le diabète, j’entends souvent qu’on ne peut pas manger de fruits, en particulier les raisins et les bananes. Je crois que tous les aliments peuvent être inclus dans notre alimentation, et que ce qui est important, c'est l’équilibre dans le portrait global.



Quelles suppositions les fournisseurs de soins de santé font-ils lorsqu’ils conseillent des patients au sujet des aliments et de la nutrition, et comment ces suppositions peuvent-elles être évitées?


Je ne connais pas toutes les suppositions de tous les professionnels de la santé dans tous les domaines, donc c’est délicat de me prononcer sur cette question, mais comme nutritionniste on constate parfois des suppositions sur le poids et l’alimentation des clients. Sans entrer trop dans les détails, il y a plusieurs aspects en termes de nutrition qui peuvent être examinés indépendamment du poids d'une personne en matière de santé. Encore une fois, il est important de regarder le portrait global pour avoir une idée des habitudes alimentaires et du mode de vie d'une personne avant de faire des hypothèses.



Comment peut-on trouver une diététiste près de chez soi?


Quelqu’un qui veut trouver un ou une diététiste près de chez lui peut aller sur le site Web du collège ou l’ordre des diététistes de sa province, par exemple l'OPDQ au Québec. Il peut aussi aller sur le site Web des Diététistes du Canada et chercher à l'aide de son code postal, cependant la liste n’inclut pas nécessairement tous les diététistes au Canada. Finalement, pour chercher une diététiste-nutritionniste qui travaille dans les épiceries Provigo, vous pouvez aller sur provigo.ca/dietetistes.



Quelles sont les principales raisons de consulter une diététiste?


Il y a plusieurs raisons! On pense souvent à nous pour la perte de poids, mais on peut aider avec plusieurs conditions et défis de santé. Les diététistes aident les gens à ajuster leurs habitudes alimentaires pour mieux répondre à leurs besoins nutritionnels, que ça soit pour améliorer la gestion d’une maladie chronique telle que le diabète, pour aider avec la fertilité, pour apprendre des nouvelles façons de préparer des repas, ou pour apprendre comment lire des étiquettes nutritionnelles. Ceci est un aperçu de quelques expertises dans notre équipe.



À quoi est-ce que je peux m’attendre lorsque je consulte un ou une diététiste?


Surtout au début, vous pouvez vous attendre à plusieurs questions correspondant à

non seulement ce que vous mangez, mais aussi votre mode de vie. On veut demander plusieurs types de questions pour avoir la meilleure idée de comment on peut ajuster nos recommandations pour mieux répondre à vos besoins. Vous pouvez vous attendre

aussi à un environnement sécuritaire :

contrairement à ce que les gens pensent, comme diététistes, notre objectif n’est pas de juger ce que vous mangez! On est là pour aider. Et finalement, vous pouvez vous attendre à une approche personnalisée et des recommandations pratiques pour vous aider à atteindre vos objectifs nutritionnels!



Merci Tizziana!



Les questions d'entrevue proviennent des ressources du Mois de la nutrition des Diététistes du Canada. Pour en savoir plus à propos du Mois de la nutrition, visitez le MoisDeLaNutrition2021.ca.

141 vues0 commentaire

514-259-3422

Nous

suivre

 

Logo Facebook
Logo LinkedIn

Universi-D

L'école du diabète

Universi-D fournit des ressources éducatives pour favoriser une bonne gestion du diabète. 

Formation

accréditée

Nos événements de formation pour les professionnels de la santé donnent droit à des unités d'éducation continue.

Formation pour personnes diabétiques

Ces cours ont pour objectif d'améliorer l'autonomie des patients dans le traitement de leur diabète. 

Cours en ligne

pour professionnels

Plusieurs modules de formation sont disponibles à distance en mode auto-apprentissage.